QUINOLONES...VACCIN DE L HEPATITE B. VACCIN H1N1. ET AUTRES

ECHANGES.. DONNEES.. DISCUSSIONS INFORMATIONS MEDIATISATIONS SCIENCES..
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MYOFASCIITE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dan
Rang: Administrateur* LA SANTE DE NOS ENFANTS EN DANGER


Nombre de messages : 4785
Date d'inscription : 24/10/2004

MessageSujet: MYOFASCIITE   Jeu 27 Jan - 12:36

Voir également macrophage, fascia, C.P. K.

[color=black]Syndrome (ensemble de symptômes) touchant les hommes et femmes de tout âge et semble-t-il pas les enfants, se caractérisant par des douleurs musculaires, articulaires, une fatigue, une légère fièvre. Ce syndrome a été diagnostiqué à la suite des biopsies musculaires effectuées par le Groupe de recherche sur les maladies musculaires acquises et dysimmunitaires (GERMMAD) sur des malades ayant eu certaine vaccination.

Cause
Ce syndrome est dû à la présence d'hydroxyde d'aluminium dans les macrophages. Les macrophages sont une variété de globules blancs de grande taille intervenant dans les processus immunitaires en phagocytant (emprisonnant et digérant) les éléments et notamment les cellules étrangères.
L'hydroxyde d'aluminium est couramment utilisé comme adjuvant de certains vaccins injectables par voie intramusculaire. Un adjuvant utilisé dans la fabrication d'un vaccin est une substance chimique permettant de stimuler l'immunité de l'organisme étonnant à un vaccin une meilleure efficacité. Il existe en France 25 vaccins contenant de l'hydroxyde d'aluminium.
Il existe donc un doute entre la présence d'aluminium des vaccins et les lésions histologiques musculaires (des tissus composant les muscles) secondaires à la vaccination par certains vaccins incriminés (voir la liste ci-après).

Symptômes
En dehors des symptômes précédemment cités, il faut rajouter :

Âge moyen (25-55 ans) du patient
Les patients atteints sont souvent des sportifs
Les douleurs sont souvent déclenchées par un effort important
L'évolution se fait vers la chronicité, responsable d'une faiblesse musculaire associée à de la fatigue, de la tension musculaire, et un essoufflement.
Il existe d'autres symptômes chez certains patients

Chez tous troubles cognitifs mémoire concentration
[color:8f6ed08bc2=black:8f6ed08bc2]Le labo
Les analyses sanguines montrent l'augmentation des C.P.K. (enzymes musculaires).
Protéines intervenant essentiellement dans le fonctionnement musculaire et dans la mise en réserve d'énergie par une réaction chimique que l'on appelle la phosphorylation de la créatinine. La créatinine est une substance qui se trouve dans les muscles et qui permet, quand elle est associée à du phosphore, de constituer une importante réserve d'énergie pour ce muscle. La créatinine phosphokinase, quant à elle, est l'enzyme qui va permettre d'effectuer la réaction inverse et de libérer de l'énergie en cas de besoins au niveau du muscle. La créatine phosphokinase est également présente dans le cerveau.
Cette enzyme est constituée par trois autres éléments que l'on appelle des isoenzymes :

M.M., enzymes présentes dans les muscles appelés squelettiques (qui sont insérés sur les os et permettent leur mobilisation).
M.B., enzymes présentes dans le myocarde (muscle du cœur).
B.B., enzymes présentes dans le tissu cérébral (substance blanche et substance grise).

Cette pathologie,

Les CPK sont supérieurs à 200 UI/l (6/14)
La vitesse sédimentation est supérieure à 40 mm (5/11)
La C. réactive protéine est supérieur à 0.8 mg (4/10)

Il existerait un syndrome auto immunitaire que chez très peu de patients. L'auto-immunité est un mécanisme se caractérisant par la fabrication d'anticorps contre les propres tissus du patient. Les biopsies musculaires (prélèvement de cellules composant le muscle : myocytes) pratiquées sur les malades présentant ce syndrome révèlent la présence d'une concentration anormale de cellules immunitaires que sont les macrophages. Ceux-ci sont présents dans l'enveloppe musculaire appelée fascia. Ces cellules infiltrent et distendent les fibres musculaires mais ne les détruisent pas.

Traitements
Il utilise pour l'instant les corticoïdes (cortisone). Les résultats sont pour l'instant moyennement probant. On a également associé à la cortisone, les antibiotiques. Les résultats dans ce cas ce sont semble-t-il , nettement améliorés après cette association.

Les vaccins contenant de l'hydroxyde d'aluminium sont : Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

AVAXIM vaccin inactivé contre l'hépatite A suspension injectable (IM)
D.T.COQ suspension injectable
DIFTAVAX ADULTE vaccin diphtérique et tétanique absorbé suspension injectable [rés. usage hosp.]
ENGERIX B 10 ENF-NOUR vaccin contre l'hépatite B suspension injectable IM
ENGERIX B 20 ADULTES vaccin contre l'hépatite B suspension Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven injectable IM
GENHEVAC B PASTEUR suspension injectable IM
HAVRIX ADULTES 1440 U/1 ml suspension injectable IM
HAVRIX ENF-NOUR 720 U/0.5 ml suspension injectable IM
HB VAX DNA susp inj IM 10 µg/ml en seringue préremplie : 1 ml
HB VAX DNA susp inj IM 40 µg/ml : fl 1 ml [rés usage hosp]
HB VAX DNA susp inj IM Enf/Nour/NN 5 µg/0,5 ml en ser : 0,5 ml
INFANRIX Polio ENF suspension injectable (IM) en seringue pré-remplie
INFANRIX Polio Hib NOUR poudre et suspension pour suspension injectable (IM)
PENTACOQ poudre et suspension pour suspension injectable IM
PENTAVAC pdre et susp pr susp injectable en ser pré-remplie
PENTHIBest poudre et suspension pour suspension injectable IM [rés. usage hosp.]
REVAXIS suspension injectable
TETRACOQ suspension injectable IM
TETRAVAC ACELLULAIRE suspension injectable en seringue préremplie
TICOVAC 2.7 microg susp inj en seringue préremplie vaccin de l'encéphalite à tiques, adsorbé
TWINRIX ADULTE 720/20 suspension injectable en seringue pré-remplie
TWINRIX ENFANT 360/10 suspension injectable en seringue pré-remplie
VACCIN DTCP PASTEUR suspension injectable IM
VACCIN TETANIQUE PASTEUR suspension injectable
VAXICOQ suspension injectable, vaccin coquelucheux adsorbé sur hydroxyde d'aluminium
D.T.VAX solution injectable
HAVRIX 720 UI/1 ml suspension injectable IM
HAVRIX ENF- NOUR 360 U/0.5 ml susp inj IM
PENTACOQ lyoph et susp pr susp inj en ser pré-remplie bicompartimentée
PENT-HIBest lyoph et susp pr susp inj en ser pré-remplie bicompartimentée
TETAVAX suspension injectable Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
VACCIN DT PASTEUR sol inj
VACCIN HEVAC B PASTEUR susp inj

(Sources de l'Institut de Veille Sanitaire)

Citation :
Interressant en ce qui me concerne ma réactive proteine jamais à la normale ma vs non plus et mes CPK 176
Revenir en haut Aller en bas
dan
Rang: Administrateur* LA SANTE DE NOS ENFANTS EN DANGER


Nombre de messages : 4785
Date d'inscription : 24/10/2004

MessageSujet: MYOFASCITE A MACROPHAGES   Dim 1 Mai - 22:53

MYOFASCITE A MACROPHAGESSyndrome rare, à début brusque, associant: confused

- une altération modérée de l'état général, avec asthénie.

- une infiltration douloureuse des muscles des membres,

- des douleurs articulaires,

- parfois des troubles de la mémoire et une difficulté à rester concentré, attentifs et à prendre des décisions.

- l'apparition de placards rougeâtres sur le tronc et les racines des membres,

- une SCLERODACTYLIE (voir ce terme) peut apparaître.


Le laboratoire met en évidence une importante EOSINOPHILIE (voir ce terme) et l'augmentation des gammaglobulines IgG (voir IMMUNOGLOBULINES).

La vitesse de sédimentation est accélérée.

On note à la biopsie :

Un aspect histologique qui comprend essentiellement une infiltration centripète à partir des fascias vers le muscle

sous -jacent par des macrophages cohésifs CD68+,CD1a-, S100- . Ces macrophages ont un CYTOPLASME(Voir ce terme) finement granuleux qui contient des inclusions cristallines de phosphate d'aluminium.

Certains ont avançé la responsabilité de certains vaccins contenant de l'aluminium.
Cependant l' Afssaps avance que le tatouage histologique de la vaccination n'est pas recevable. spiderman spiderman
Les recherches doivent se poursuivre pour confirmer ou infirmer cette hypothèse.

On trouve également quelques lymphocytes T CD8+

ETUDE FIBRO ET SFC ON Y RETROUVE AUSSI DES CD8+ confused

Cette maladie entraîne une sclérose du derme. Il existe une infiltration inflammatoire des FASCIA (voir ce terme) et du tissu cellulaire sous-cutané.



Ce syndrome entre dans le cadre des maladies à COMPLEXES IMMUNS (voir ce terme).


Le traitement est à base de corticoïdes. Son évolution est en général favorable, mais il persiste assez souvent un syndrome de fatique chronique douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
dan
Rang: Administrateur* LA SANTE DE NOS ENFANTS EN DANGER


Nombre de messages : 4785
Date d'inscription : 24/10/2004

MessageSujet: témoignage Alain FAUDIER   Mar 3 Mai - 15:30

Je me permets d'attirer votre attention sur l'aluminium contenu dans le vaccin de l'hépatite B. En 1996, ma famille et moi (à l'exception de ma plus jeune fille qui est âgée de 11 ans) avons été vaccinés contre l'hépatite B par un vaccin dont je ne citerai pas le nom.

Cette vaccination était obligatoire, car mon épouse est Assistante Maternelle. Dès l'année suivante, j'ai commencé à ressentir des douleurs, une très grande fatigue, très mal aux muscles, aux articulations… je ressens des brûlures en permanence dans tout le corps et suis victime de nombreux autres symptômes que cette page ne suffirait pas à énumérer. Certains de mes handicaps ne sont cependant pas apparents pour mon entourage.

Mon docteur de famille m'avait prescrit de nombreux examens qui n'ont pas fait avancer le diagnostic de ma maladie. Après plusieurs hospitalisations à l'Unité de Douleur de la Polyclinique "la Phocéanne" à Marseille, le personnel médical m'a recommandé au professeur Pellissier qui exerce à l'hôpital de la Timone pour faire une biopsie musculaire.

Le 6 juin 2002, je suis enfin diagnostiqué à l'hôpital de la Timone : je suis atteint de myofasciite à macrophage, (Myofasciite inflammatoire Acquise plus exactement).

La myofasciite à macrophages est provoquée par l'hydroxyde d'aluminium qui est l’adjuvant de certains vaccins, principalement le vaccin contre l'hépatite B, mais également d'autres vaccins. Je fais partie de l'Association d’entraide aux malades de myofasciite à macrophages présidée par Patricia BASLE dont je suis référent pour la Région PACA :

Association E3M - 25 Rue de Verdun - 21350 Vitteaux

Je tiens à préciser que mon combat n'est pas une guerre déclarée contre les vaccins, mais il faut aujourd'hui trouver une nouvelle formule sans hydroxyde d'alumine, et ce travail incombe aux chercheurs... Je lutte donc pour le remplacement de ce composant dans les vaccins afin que les futurs vaccinés ne contractent pas la même maladie que moi. Je lutte également pour informer les personnes des pathologies encourues par ces vaccins. Libre à eux de prendre le risque ou pas mais en connaissance de cause. L'important est d'être informé avant la vaccination car mieux vaut prévenir que guérir. D'autant plus qu'on ne guérit par de la myofasciite à macrophages qui est une maladie orpheline.

Actuellement, plus de 400 cas sont recensés en France, mais je sais que ceux qui ne sont pas diagnostiqués sont encore plus nombreux. Or Il faut savoir que le diagnostic de la maladie ne peut être effectué que par une biopsie musculaire.

On diagnostique en moyenne et au minimum six myofasciites par semaine sur les 3 centres officiels que sont Creteil, Salpetriere et Marseille.


Faut-il donc continuer à Vacciner massivement et aveuglément ou faut-il cibler la vaccination en fonction de l'individu et des risques auxquels il est confronté ? Là est la question...

Et ici commence mon combat, pour vous !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MYOFASCIITE   Aujourd'hui à 17:04

Revenir en haut Aller en bas
 
MYOFASCIITE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vaccinée contre l'Hépatite B
» Vaccins et Aluminium

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QUINOLONES...VACCIN DE L HEPATITE B. VACCIN H1N1. ET AUTRES :: informations :: MALADIES ET VACCINS DE L HEPATITE B-
Sauter vers: