QUINOLONES...VACCIN DE L HEPATITE B. VACCIN H1N1. ET AUTRES

ECHANGES.. DONNEES.. DISCUSSIONS INFORMATIONS MEDIATISATIONS SCIENCES..
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 antidepresseur : la molécule qui rend fou (reportage)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
benzo
chercheur de lumières


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 09/05/2011

MessageSujet: antidepresseur : la molécule qui rend fou (reportage)   Sam 10 Mar - 6:06

http://antidepresseurs.sosblog.fr/victimes-des-ads-b1/antidepresseur-la-molecule-qui-rend-fou-b1-p86.htm

car :

http://antidepresseurs.blogspot.fr/2012/01/reportage-depression-questions-sur-une.html#!/2012/01/reportage-depression-questions-sur-une.html

a été censuré par google.


Dernière édition par benzo le Sam 7 Sep - 1:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
fanfan
chercheur confirmé*


Nombre de messages : 1206
Date d'inscription : 14/12/2004

MessageSujet: Re: antidepresseur : la molécule qui rend fou (reportage)   Dim 11 Mar - 11:52

Il faut que je diminue ce rivotryl, pour le remplacer par neurontin (ca donne trop de nausées), pendant la phase de diminution je dois prendre lexomil (je ne l'ai pas encore pris) mais les douleurs me réveillent des 5h et je suis complétement déprimée par ces satanées douleurs et sans doute par le manque de sommeil

Je ne vois pas l’intérêt de remplacer une drogue par une autre drogue, le rivotryl (6 gouttes) je n'en fais aucun abus, me soulage vraiment de ces brulures qui deviennent intolérable

Mais le moral y fait beaucoup, j'ai beaucoup de mal a accepter ce rôle de grand-mère, parfois un dimanche entier a recevoir c'est trop fatiguant....j’étais éducatrice, j'aimais les enfants...mais j'ai du mal a accepter les cris et pleurs de mes petits enfants

Le Pr met aussi que du fait que je fasse de l'apnée du sommeil, les douleurs, la fatigue et troubles cognitifs sont aggravés...d'ailleurs je ne sais pas pourquoi je fais de l'apnée (pas de surcharge pondérale, pas d' obstruction pharyngée

Souvent je craque ...mon mari ne comprend rien et ne m'aide pas psychologiquement...ce ne sont que des reproches....en effet je faisais tellement de choses....maladie invisible, je ne cris pas quand j'ai mal, je lui dis simplement que certains jours je n'en peux plus quand il veut que je le suive, les quelques deplacements en voiture deviennent de la torture
Revenir en haut Aller en bas
malika
chercheur confirmé*


Nombre de messages : 214
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: antidepresseur : la molécule qui rend fou (reportage)   Dim 11 Mar - 14:50

pauvre fanfan, comme je te comprend, masi tu sais le nerurontin ne le prend pas, j ai essaye j etais un e larve alors reflechis, il est beaucusp d effets indesirables, je n ai pas continue voila, la famille dur dur, moi j ai mon fils + sa copine et il ne fait iren pour aider au contraire il laisse trainer tout, verre bonbon, cendre de cigarettes et encore +, il trvaille a paris, mais qd il rentre je susi contente mais ca commence a me faire vraiment suer de ranger deriere lui, son pere set fache il luia dit , soit il respecte ou alors il rste a paris le weed end
je susi fatigue physiquemment et moralemment,
en ila set battu avec sa souer qui elle aussi est terible, jalouse ++
, je sais plsu qoi faire,
malika
Revenir en haut Aller en bas
benzo
chercheur de lumières


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 09/05/2011

MessageSujet: Re: antidepresseur : la molécule qui rend fou (reportage)   Dim 11 Mar - 15:32

fanfan a écrit:
Il faut que je diminue ce rivotryl, pour le remplacer par neurontin (ca donne trop de nausées), pendant la phase de diminution je dois prendre lexomil (je ne l'ai pas encore pris) mais les douleurs me réveillent des 5h et je suis complétement déprimée par ces satanées douleurs et sans doute par le manque de sommeil


Oh la la....
fais très attention !
Le rivotril est une demie-vie longue et le lexo est une demi-vie moyenne !
Il ne faut jamais faire de substitution brutale !

http://www.thetrap.org.uk

Pour le neurontin, tu en saura plus ici :

http://lyrica.sosblog.fr

Je rappelle d'autre part que les benzodiazépines a long terme provoquent de la dépression iatrogène (provoquée par le médecin) :

http://depressionsurordonnances.blogspot.com

a été censuré sans raison par google, voici donc une autre adresse

http://depression.sosblog.fr

Et que les benzos ne sont pas des drogues de la famille des antidépresseurs.


Dernière édition par benzo le Lun 9 Avr - 20:27, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
benzo
chercheur de lumières


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 09/05/2011

MessageSujet: Re: antidepresseur : la molécule qui rend fou (reportage)   Dim 11 Mar - 15:42

fanfan a écrit:

Le Pr met aussi que du fait que je fasse de l'apnée du sommeil, les douleurs, la fatigue et troubles cognitifs sont aggravés

Les benzodizépines et assimillés sont formelement déconseillés en cas d'apnée du sommeil .

Les benzos peuvent entrainner des apnées du sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
Tandalu
chercheur confirmé*


Nombre de messages : 354
Localisation : Paris 18ème
Date d'inscription : 03/11/2004

MessageSujet: Re: antidepresseur : la molécule qui rend fou (reportage)   Lun 12 Mar - 16:15

Fanfan,

Tu sais depuis longtemps ce que je pense de toutes ces drogues qui te font plus de mal que de bien. Je n'y reviendrais donc pas.

Pourquoi n'essaierais-u pas la stimulation comme le stens mais installé dans le corps. Vu que le système du stens semble marcher un peu sur toi et que toutes les autres méthodes ont échoué, ce serait une possibilité. J'ai vu des reportages là-dessus et les gens disaient revivre.

Comme tes douleurs semblent névralgiques c'est la meilleure technique. Il faudrait trouver le meilleur centre qui fait ce genre de truc et essayer, de toute façon avant de le poser définitivement sous ta peau, ils le posent en externe pendant un à trois mois et si ça marche ils le mettent définitivement sous ta peau.

Renseigne-toi.

Pour ton apnée du sommeil, je pense que presque tous les myo ont ça et ça n'a rien à voir avec le surpoids, tu en es la preuve vivante, mais c'est en rapport avec les muscles et fascia, donc cœur et poumons sont concernés. Moi aussi je ne peux plus respirer quand je suis couchée mais je ne ronfle pas et j'ai trop peu de surpoids pour que ce soit la cause. Et je me suis rendue compte il y a deux jours, quand je me suis assoupie devant la télé, que je ne peux plus respirer non plus, même assise !!!

Donc je crois que nos muscles sont la cause du problème et que quand on ne maitrise plus nos muscles, quand on dort par exemple, ils ne fonctionnent plus comme il faut ! Ça fait peur quand même !!!

J'espère que le beau temps sec de cette semaine va te faire du bien.

Bisous

Marie-Laure
Revenir en haut Aller en bas
fanfan
chercheur confirmé*


Nombre de messages : 1206
Date d'inscription : 14/12/2004

MessageSujet: Re: antidepresseur : la molécule qui rend fou (reportage)   Lun 12 Mar - 16:36

Un médecin m'avait dit a mis mot que c’était peut-être du au rivotryl, mais enfin de compte a qui faire confiance

Mais comment lutter contre la douleur, c'est une mauvaise compagne, destructive, car quand on souffre, on ne vit pas pas, on plonge dans la déprime..alors essayer de moins souffrir avec quelques drogues, et vivre, ou rester au fond du trou...en attendant que l'on s'endorme pour toujours...il y a des jours j'en ai marre, je ne vis plus....

je ne peux dormir que sur un matelas anti-escarre, plus de voiture ou le minimum, c'est allonger ou debout........mon mari a bien du mal, et me bouscule, mais au contraire il m'enfonce encore davantage

Hier ma fille était la, c'est a dire 6 personnes avec mes petits enfants, pour le repas avec des je n'aime pas ça.....donc repas spécial pour l'un, puis petite sortie, mais je fatigue vite, puis retour a la maison ou je pensais qu'ils allaient retourner chez eux et enfin m'allonger un peu

Mais les petits ne voulaient pas rentrer, alors ça commençaient les pleurs...que je ne supporte plus

Si la nuit a été difficile comme toutes les nuits, je récupère lamaline et TENS viennent a bout des douleurs, patch chauffant ou patch versatis

Il fait beau, je profite du jardin cet après-midi, vive le soleil pour la vit D et le moral

J'ai beaucoup parlé de moi, mais Malika tu as aussi tes enfants chez toi, c'est a dire un couple, comment peux-tu accepter qu'ils fument chez toi, a moins que vous fumiez, la cigarette me donne des migraines, donc les fumeurs il n'y en a pas chez moi, mon fils est a mi-temps a la maison, situation difficile pour nous, mais lui aussi en souffre

Parfois je me dis que je vieilli, mais moi, qui m'occupait d'enfants des journées entière, et des handicapés, je n'ai plus la patience des que ça pleure

Benzo, comment fais-tu pour lutter contre la douleur, une baguette magique,..... je suis entrain d’essayer l'hypnose avec un médecin , mais pas si facile

Dan tu avances dans ton dossier, tu as fait une déclaration d'A.T
Revenir en haut Aller en bas
dan
Rang: Administrateur* LA SANTE DE NOS ENFANTS EN DANGER


Nombre de messages : 4785
Date d'inscription : 24/10/2004

MessageSujet: fanfan   Mer 14 Mar - 15:05

le bruit m inssuporte, l'agitation, en effet qd j'ai les 2 petits c'est épuisant, avant je n'avais pas ce problème, c'est comme si le bruit était multiplié par 10 chez nous, et puis comme tu reçois dans un état de fatigue extrême il est normal de ne plus rien supporter mais que faire que dire! le prob est invisible.
j attend tjrs mon courrier du neuro pour pouvoir entamer les démarches.
la secrétaire m'a dit 1 mois de délai pour le compte rendu.
il nous faut chaque jour du courage à tous.
chaque jour qui passe est sensiblement le même avec notre maladie.
RIEN ne change!

DAN
Revenir en haut Aller en bas
benzo
chercheur de lumières


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 09/05/2011

MessageSujet: Re: antidepresseur : la molécule qui rend fou (reportage)   Mar 27 Mar - 1:06

bonjour

Je viens de changer le lien du reportage car il renvoyait vers une vidéo qui n'était pas la bonne

Le bon est :

http://antidepresseurs.blogspot.fr/2012/01/reportage-depression-questions-sur-une.html#!/2012/01/reportage-depression-questions-sur-une.html
a été censuré par google

http://antidepresseurs.sosblog.fr/victimes-des-ads-b1/antidepresseur-la-molecule-qui-rend-fou-b1-p36.htm


Dernière édition par benzo le Lun 9 Avr - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
dan
Rang: Administrateur* LA SANTE DE NOS ENFANTS EN DANGER


Nombre de messages : 4785
Date d'inscription : 24/10/2004

MessageSujet: benzo   Jeu 29 Mar - 13:27

oui c'est vrai les anti dépresseurs sont dangereux
le déroxat certains de mon entourage en ont pris et quand ils sont sevrés c 'est terrible...inssuportable, à l'arrêt
Revenir en haut Aller en bas
benzo
chercheur de lumières


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 09/05/2011

MessageSujet: Re: antidepresseur : la molécule qui rend fou (reportage)   Sam 31 Mar - 17:30

Les antidépresseurs sont en effet et en plus d'être très dangereuses, des drogues dures très très addictives :

http://dependanceauxantidepresseurs.blgospot.fr
a été censuré par google aprè savoir été censuré par wordpress, il faut donc voir maintenat :

http://dependanceauxads.sosblog.fr

C'est pourquoi il faut s'en sevrer très très lentement le cas échéant :

http://sevrageantidepresseur.blogspot.fr
a également été censuré par google, comme tous les blogs du même auteur, il faut voir maintenant :

http://sevragead.sosblog.fr


Dernière édition par benzo le Sam 14 Avr - 16:54, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nonauxbenzodiazepines.wordpress.com
fanfan
chercheur confirmé*


Nombre de messages : 1206
Date d'inscription : 14/12/2004

MessageSujet: Re: antidepresseur : la molécule qui rend fou (reportage)   Lun 9 Avr - 11:46

J'aimerais ne plus prendre que de l’homéopathie, mais hélas ce n'est pas suffisant sur ces douleurs neurologenes, et la douleur me détruit, car quand tu ne peux pas faire au moijs ce que tu ailes même se détendre sur un canapé a cause de la douleur au point d'appui, alors que faire, je préfère encore prendre ces saletés, le lamaline en étant raisonnable me calme, la stimulation électrique aussi

Je viens d'essayer de nouveau la meso, avec quelques drogues, mais je ne vois pas de différence, les piqures dans les jours qui suivent me font davantage mal

Tandalu, il me reste en effet a consulter a la salpêtrière
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: antidepresseur : la molécule qui rend fou (reportage)   Aujourd'hui à 17:04

Revenir en haut Aller en bas
 
antidepresseur : la molécule qui rend fou (reportage)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» antidépresseur : la molécule qui rend fou (reportage tv)
» La molécule qui rend FOU :un témoignage édifiant !
» antidépresseur : la molécule qui rend fou (reportage RTS)
» La molécule Neu5Gc
» Une nouvelle molécule dans une algue verte-bleue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QUINOLONES...VACCIN DE L HEPATITE B. VACCIN H1N1. ET AUTRES :: informations :: PUBLICATIONS MEDIATIONS DIVERSES...SANTE MEDICAMENTS VACCINS-
Sauter vers: