QUINOLONES...VACCIN DE L HEPATITE B. VACCIN H1N1. ET AUTRES

ECHANGES.. DONNEES.. DISCUSSIONS INFORMATIONS MEDIATISATIONS SCIENCES..
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ASTHÉNIE POST-VIRALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dan
Rang: Administrateur* LA SANTE DE NOS ENFANTS EN DANGER


Nombre de messages : 4785
Date d'inscription : 24/10/2004

MessageSujet: ASTHÉNIE POST-VIRALE   Ven 6 Jan - 13:39

ASTHÉNIE POST-VIRALE



Plusieurs virus peuvent avoir des effets pervers à distance du processus infectieux lui-même. Les sujets décrivent généralement une grande difficulté à récupérer des efforts qu'ils accomplissent à nouveau. Ils se plaignent d'une fatigue plus ou moins chronique avec partici-pation mentale. Ils décrivent des myalgies qui ne sont plus documentées biologiquement par l'élévation des CPK. Les explorations habituelles de type électro-encéphalogramme, électro-nystagmo-gramme, électromyogramme sont négatives. Le bilan immunologique révèle régulièrement des anomalies des sous-populations lymphocytaires T, notamment les cellules NK. L'élévation des immunscomplexes circulants est également notée. L'étude in vivo par résonance magnétique nucléaire au phosphore 31 met en évidence une acidose musculaire d'effort prématurée et intense. La chute du pic de phospho créatine est un élément significatif de documentation positive. La récupération du pH musculaire après effort est ralentie. Il existe en fait une acidose intracellulaire anormale. Beaucoup de virus peuvent entraîner des phénomènes post-viraux de ce type : EBV, CMV, adénovirus, virus coxsackie. L'intérêtd'une étude in vivo est d'objectiver le dysfonctionnement une fois les étiologies classiques d'asthénie éliminées. L'acidose cellulaire anormale notée traduit l'insuffisance des processus oxydatifs musculaires, l'incapacité de la cellule musculaire à stabiliser le pH et la difficulté à éliminer l'acide lactique. L'hyper-ammoniémie cellulaire est régulièrementrencontrée.Il faut rappeler que de tellesconstatations sont aussi notées lors detout effort musculaire intense.Laconjonction des désordres physiologiques induits par l'effort ne peut pas faire bon ménage avec les perturbations cellulaires post-virales. La compréhension des mécanismes impliqués est bien loin d'être acquise. Certains auteurs incriminent des perturbations auto-immunes avec production d'anticorps contre certaines protéines enzymatiques ou protéines transporteuses du muscle. Ces désordres immunitaires ont été retrouvés au cours de myocardites post-virales. Les recherches menées actuellement dansle syndrome de fatigue chronique setournent vers la dérégulation de la réaction immune après l'induction virale et mettent en cause le rôle des interférons, des protéines anti-virales et decertaines enzymes comme la RNase. Une des cibles de ces désordres régulationnels post-viraux pourrait être l'actine elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
 
ASTHÉNIE POST-VIRALE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» suivi post-greffe, nouvelles...
» ANOVA et post test
» L'Etat de stress post-traumatique (ESPT)
» L'éducation des parents en post-opératoire
» Publication de Verbum Domini, l'Exhortation Apostolique post-synodale de Benoît XVI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QUINOLONES...VACCIN DE L HEPATITE B. VACCIN H1N1. ET AUTRES :: informations :: MALADIES ET VACCINS DE L HEPATITE B-
Sauter vers: