QUINOLONES...VACCIN DE L HEPATITE B. VACCIN H1N1. ET AUTRES

ECHANGES.. DONNEES.. DISCUSSIONS INFORMATIONS MEDIATISATIONS SCIENCES..
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tests diagnostiques dans l'évaluation de neuropathie périphé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dan
Rang: Administrateur* LA SANTE DE NOS ENFANTS EN DANGER


Nombre de messages : 4785
Date d'inscription : 24/10/2004

MessageSujet: Tests diagnostiques dans l'évaluation de neuropathie périphé   Mer 12 Oct - 22:02

Tests diagnostiques dans l'évaluation de neuropathie périphérique

Afin de classifier cliniquement une neuropathie périphérique, le clinicien doit établir l'histoire de la neuropathie périphérique (aiguë, subaiguë, chronique), le type de fibres atteintes (motrice, sensitive, autonomique ou mixte), la distribution de l'atteinte du nerf périphérique (proximale, distale ou autre), l'âge du début, l'histoire familiale et la présence ou non de conditions médicales autres. La prochaine étape est d'obtenir une étude de conduction nerveuse et un électromyogramme. Les études de conduction nerveuse permettent de confirmer la présence d'une polyneuropathie périphérique et de déterminer s'il y a ou non une atteinte axonale, démyélinisante, ou mixte. Les latences de l'onde F sont importantes car si prolongées, elles indiquent une atteinte démyélinisante proximale des fibres nerveuses. Un ralentissement des vitesses de conduction indique une neuropathie démyélinisante. Une diminution de l'amplitude des potentiels moteurs ou sensitifs avec préservation de la vitesse de conduction suggère une polyneuropathie périphérique de type axonale. Il faut souligner que les études de conduction nerveuse standard n'évaluent que les fibres motrices et sensitives de gros diamètre et peuvent être normales en présence d'une neuropathie périphérique ne touchant que les petites fibres sensitives ou autonomiques. Les études sensitives quantitatives mesurant le seuil vibratoire et thermoalgésique sont utiles particulièrement dans le cas d'une atteinte des petites fibres sensitives non myélinisées.

Les tests sanguins sont très importants dans l'évaluation initiale du patient avec polyneuropathie périphérique. Les tests de routine devraient inclure une glycémie, des épreuves thyroïdiennes, des fonctions hépatiques et rénales, un dosage de vitamine B12 et d'acide folique, et une électrophorèse des protéines sériques pour éliminer la possibilité d'une gammopathie monoclonale. Une ponction lombaire peut être utile pour aider au diagnostic d'une polyneuropathie inflammatoire démyélinisante chronique (CIDP), une sérologie pour VIH dans le cas d'une polyneuropathie sensitivomotrice distale, des anticorps anti-Hu dans le cas d'une neuronopathie sensitive paranéoplasique, ou une sérologie pour vasculite (LED) ou syndrome de Sjögren dans une polyneuropathie sensitive pure. Les anticorps antiglycolipides comme l'anti-MAG (myelin associated glycoprotein) sont retrouvées dans la polyneuropathie motrice multifocale avec bloc de conduction et avec la polyneuropathie associée à une gammopathie à IgM.

La biopsie du nerf périphérique est utile surtout pour faire le diagnostic de vasculite ou d'amyloïdose. Elle est par ailleurs rarement indiquée pour faire le diagnostic d'une
Revenir en haut Aller en bas
 
Tests diagnostiques dans l'évaluation de neuropathie périphé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marge de manoeuvre dans l'évaluation des élèves
» Les Précieuses ridicules
» Neuropathies périphériques
» Les nouvelles neuropathies iatrogènes
» Avez-vous dans vos tablettes une évaluation 6e sur le présent?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QUINOLONES...VACCIN DE L HEPATITE B. VACCIN H1N1. ET AUTRES :: informations :: MALADIES ET VACCINS DE L HEPATITE B-
Sauter vers: