QUINOLONES...VACCIN DE L HEPATITE B. VACCIN H1N1. ET AUTRES

ECHANGES.. DONNEES.. DISCUSSIONS INFORMATIONS MEDIATISATIONS SCIENCES..
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 test diagnostic SEP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dan
Rang: Administrateur* LA SANTE DE NOS ENFANTS EN DANGER


Nombre de messages : 4785
Date d'inscription : 24/10/2004

MessageSujet: test diagnostic SEP   Mer 12 Oct - 21:57

Tests diagnostiques dans la sclérose en plaques

Le mode de présentation dans la sclérose en plaques (SEP) est très variable et les symptômes peuvent fluctuer considérablement ou progresser sans amélioration. On distingue au moins 2 types, soit la forme poussée-rémission et la forme chronique progressive primaire et secondaire. De nos jours, il est important de faire un diagnostic précis de SEP car il existe des médications qui peuvent prévenir et même atténuer les attaques subséquentes de SEP.

Pour faire le diagnostic de SEP, l'histoire de cas est importante notamment la recherche d'une histoire de parésie ou paresthésie au niveau du visage ou des extrémités, une perte de vision soudaine, une diplopie, des vertiges, une instabilité à la marche, etc. Aucun test de laboratoire pris de façon isolée permet un diagnostic certain de SEP car le diagnostic est surtout clinique. Toutefois, les épreuves de laboratoire sont importantes dans le diagnostic de SEP et la présence de bandes oligoclonales dans le liquide céphalo-rachidien ou la présence de signaux anormaux à la résonance magnétique sont des critères acceptés dans le diagnostic de SEP.

La résonance magnétique est positive dans près de 80 % des patients qui remplissent les critères de SEP définitive. Malgré sa grande sensibilité, son manque de spécificité et son haut taux de faux positifs sont une source de confusion dans le diagnostic d'une SEP. Arrow En effet, 10 % de la population normale entre 30 et 40 ans présente des lésions punctiformes hyperintenses à la résonance magnétique Like a Star @ heaven , et on en retrouve une plus grande proportion chez la population âgée normale. Les anomalies de la substance blanche retrouvées à la résonance magnétiques sont non spécifiques et peuvent se retrouver dans la maladie cérébrovasculaire, l'encéphalite aiguë disséminée, le lymphome cérébral primaire, les métastases ou suite à une radiothérapie. Le liquide céphalo-rachidien est aussi très utile afin de confirmer le diagnostic de SEP et la présence de bandes oligoclonales est l'anomalie la plus utile. Toutefois, on retrouve des bandes oligoclonales anormales dans 2 % de la population normale et elles sont présentes dans 90 % des patients avec un diagnostic définitif de SEP. Les potentiels évoqués sont aussi utiles afin de détecter des sites " silencieux " d'atteinte du système nerveux. Cependant, leur sensibilité et leur spécificité sont inférieures à la résonance magnétique et au liquide céphalo-rachidien et les potentiels évoqués sont de moins en moins utilisés de nos jours. Dans la SEP définitive du point du vue clinique, les potentiels évoqués somesthésiques sont anormaux dans 70 % des cas, les potentiels évoqués visuels dans 60 % et les potentiels évoqués auditifs dans moins de 50 % des patients.
Revenir en haut Aller en bas
 
test diagnostic SEP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TP]les tests diagnostic en endodontie
» ECTRIMS: un test de biologie pour détecter le virus JC.
» Le test de Rorschach
» Test de Student !
» test unilatéral vs test bilatéral

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QUINOLONES...VACCIN DE L HEPATITE B. VACCIN H1N1. ET AUTRES :: informations :: MALADIES ET VACCINS DE L HEPATITE B-
Sauter vers: